Mon cauchemar (2012)

une pièce sonore et visuelle, à partir d’une collecte de rêves troubles

conception, collecte et mise en scène: Élise Simonet
création sonore, montage et régie son: Emmanuel Lebrun
création vidéo et scénographie : Konstantin Lipatov

« J’aime écouter les gens. J’aime les histoires. J’aime les rendez vous secrets, autour d’un feu de camp, où l’on jouerait, dans la nuit noire, à se faire peur avec d’étranges récits. Pour Mon cauchemar, j’ai collecté les imaginaires nocturnes, j’ai fouillé les tiroirs des cerveaux en veille. 60 personnes m’ont raconté leurs cauchemars et rêves troubles. Je les ai enregistré et ai composé une pièce sonore à partir de leurs récits.
Loin de faire un travail de recherche symbolique ou psychanalytique, j’ai principalement souhaité entendre des gens « au travail ». Me racontant leurs rêves, chacun d’eux à travaillé à la réminiscence à la fois d’espaces et de sensations. La langue qui émane de cet exercice est toute particuliere. Les rêveurs retraversent leurs histoires, décrivent et font apparaître devant nous les paysages, bafouillent, trébuchent, cherchent les mots justes pour être au plus près des images perçues et des senstations éprouvées. Le montage sonore de Mon cauchemar conserve la forme brute du récit oral, et propose de l’experimenter dans une scénographie singulière, propice à l’écoute et à l’apparition des « visions » du rêve. »




Création dans le cadre du festival Chahuts, Bordeaux, juin 2012.
Présentée au centre André Malraux/Scène Nationale de Vandoeuvre-les-Nancy et au Théâtre National de Luxembourg, dans le cadre du festival Il faut brûler pour briller, septembre 2012,
aux Ateliers Intermédiaires à Caen en mars 2013,
au festival Vivat la danse à Armentières et à la Maison Folie Beaulieu de Lomme en janvier 2014,
et au festival Artdanthé de Vanves en février 2014.

Interview “La Vignette” Aude Lavigne / France Culture / 2014