De l'usage infini de moyens finis (2018)


conception et activation: Élise Simonet
réalisation des cartes: Léo Gobin


Elise Simonet continue son exploration de l’oralité et de la collecte, et approfondit sa pratique des protocoles d’écoute. Ici c’est la conversation qui fait le coeur du projet.
Elle engage des tête à tête, pour penser à voix haute et observer le chemin de la fabrication des idées et des images par le langage.
Avec De l’usage infini de moyens finis, elle est invitée en résidence d’écriture à La Bellone à Bruxelles. Elle y rencontre des bilingues, des polyglottes, des apprenants et des couples mixtes pour questionner les langues, dans leur usage intime et public.
Les conversations sont guidées par une série de cartes dessinées. Sans cesse augmenté par de nouvelles questions, mots et dessins, tels des citations ou des interprétations des conversations passées, ce jeu de cartes infini tracera la mémoire des rencontres et des pensées formulées.

De l’usage infini de moyens finis a engagé des conversations avec Keyna Nara, David Eichardus, Diederick Peters, Hafida Fellah, Myriam Watthee-Delmotte, Idriss Hamarqodh, Rachel Goldenberg, Valentine Bonomo, Teun Verbruggen et Sarah Israel.
Les cartes ont été imprimées en risographie chez Rosi.